Mythe d’Abraham et laïcité – conférence 9 mars 2012

En posant la problématique abrahamique, les organisateurs de cette soirée-débat sont conscients du moment exceptionnel dans lequel le monde de langue arabe, majoritairement musulman et minoritairement chrétien, vit depuis le début de l’année 2011.

Une parole a été libérée, des revues ont été créées, des tabous sont levés comme le montre l’ampleur des débats autour du rôle de la société civile dans toutes ses composantes. Certains craignent, d’autres aspirent à l’établissement d’un nouveau pacte sociale différente. Cette tension n’épargne pas Israël où la controverse sur un projet de constitution laïque a tourné court en 2000.

A partir du « cas Abraham », il apparaît possible de fournir des outils de compréhension et d’analyse à différents niveaux: l’éducation, la culture, la politique et la géopolitique.

 

Vidéos des conférences sur notre centre de ressource

 

 

 

Testez votre citoyenneté en 30 questions – 23 mai – 18h30 Cité des Congrès

Toutes les productions liées à cet évènement ici

DCIE organise un test de citoyenneté « grandeur nature » qui sera suivi d’un débat, à l’occasion du 5e Forum mondial des droits de l’Homme.

118x175cm

À l’instar de plusieurs voisins européens qui avaient mis en place des tests de citoyenneté, la France a étudié, début 2012, la mise en place d’un examen similaire, comme préalable à la naturalisation.

Le test « grandeur nature » que nous proposons s’inspire des thématiques abordées par la France, l’Espagne et le Royaume-Uni et vise à sensibiliser un public francophone aux enjeux d’une telle procédure.

Nous vous invitons donc à vous mettre dans la situation d’un candidat à la naturalisation et à participer à un débat ouvert sur le sujet lors de la 5e édition du Forum mondial des droits de l’Homme.

 

Formulaire d’inscription

Plan d’accès

Contacter Grégoire Chauveau pour plus d’informations:

gregoire.chauveau@univ-nantes.fr  / 02 40 48 39 69

 

Le Dictionnaire des monothéismes – conférence-débat

Rendez-vous le lundi 7 octobre 2013 à la MSH Ange-Guépin à 18h pour la présentation de l’ouvrage par ses auteurs Cyrille Michon et Denis Moreau, avec la participation de Viviane Comerro- de Prémare

 Voir la vidéo de la conférence débat

Judaïsme, Christianisme, Islamcouverture

Pour le monde occidental des quinze derniers siècles, il n’y a de religion que celles qui renvoient à un Dieu unique et à sa Loi, révélée et rapportée dans un/des livres sacrés. Le judaïsme, puis le christianisme et enfin l’islam possèdent cette caractéristique. C’est ce qui justifie ce dictionnaire, concentré sur le contenu professé par chacun des trois monothéismes, à l’exclusion de leurs dimensions anthropologique et sociologique. Les 150 entrées sont donc conceptuelles, et permettent à la fois de comprendre les notions théologiques des trois monothéismes et de les comparer. Il peut s’agir de notions propres à chacun d’eux (comme Diaspora, Kabbale et Midrash, Église, Eucharistie et Rédemption, Califat, Djihad et Soufisme), communes à deux d’entre eux (comme Messie, Prédestination, Prêtre) ou encore aux trois (Péché, Providence, Loi, Ame, Prophète, Révélation, etc.). Elles traitent de ce qui est dit de Dieu ou du divin, de l’ensemble des contenus de croyance apportés par les enseignements ou doctrines et de leur évolution historique, et certaines (Aumône, Circoncision, Jeûne, etc.) renseignent sur les pratiques, rites et fêtes. On y trouvera peu d’articles constitués par un nom propre de lieu (hormis « Jérusalem ») ou de personnes, sauf lorsque ces dernières ont un contenu théologique (tels Abraham, Adam, David, Jésus, Mahomet, Marie, etc.).

Dir. : Cyrille Michon et Denis Moreau, professeurs de philosophie à l’université de Nantes.
Coll. : Elian Cuvillier (Faculté de théologie protestante de Montpellier), Vassa Conticello (CNRS) pour le christianisme ; Philipe Haddad (rabbin diplômé du Séminaire Israélite de France) et Jean-Rémi Alisse (essayiste, traducteur) pour le judaïsme ; Alfred-Louis de Prémare (professeur émérite à l’université de Provence Aix-Marseille) et Viviane Comerro (INALCO), pour l’islam.