Théâtre et Citoyenneté

affiche

L’intégralité des vidéos en cliquant sur l’image

Une journée d’échanges et de rencontre proposée par l’université du Maine
Le Labo 3L.AM de l’Université du Maine et L’espal, théâtre et scène conventionnée du Mans s’associent pour initier une rencontre sur le thème Théâtre & Citoyenneté. « Citoyens » spectateurs, chercheurs, artistes professionnels et amateurs, universitaires, praticiens, curieux de tous bords, vous êtes invités à prendre part à cet échange métissé de réflexions et d’expériences. Au programme, paroles croisées et pensée en chantier.

 

Sujet, Fidèle, Citoyen – Espace européen (XIe – XXIe siècles)

couverture_livre6Les actes du colloque final du projet DCIE

 

Le recherche de l’objectivation du « sujet » à travers le temps et l’espace emprunte ici un chemin inédit. Tenant compte des travaux de philosophes comme Michel Foucault, Jürgen Habermas ou John Rawls, le travail collectif réalisé dans cet ouvrage vise à saisir la problématique de la dialectique du politique et du religieux, sans la focaliser sur la question du pouvoir ou de l’Etat. La particularité des expériences européennes au cours du millénaire écoulé y est soulignée: il y a eu une manière nouvelle de placer l’être humain au centre d’un corps social en le dotant de droits et de devoirs à titre personnel. Mais elle est doublement relativisée : d’une par parce que ses fondements ne peuvent être détachés de son environnement méditerranéen – les sujets-fidèles de la Chrétienté médiévale n’ont pas vécu dans l’ignorance de l’expérience des sujets-fidèles de l’islam ou des communautés juives – ; d’autre part parce que la reconnaissance du « citoyen » et la possibilité de ne plus être « fidèle » d’une religion donnée n’a pas obéi à un mouvement linéaire conduisant le « sujet » d’un état d’hétéronomie à un état d’autonomie. C’est en tenant compte de cette complexité du passé qu’il devient possible de mieux négocier les défis du présent.

Laïcités et musulmans, débats et expériences (XIXe-XXe siècles)

couverture_livre4          L’Islam est-il compatible avec la laïcité? Ce type de questions est récurrent – l’actualité nous le rappelle sans cesse. Et nombreux sont ceux qui y répondent par la négative. Issu d’un colloque de jeunes chercheurs organisé en janvier 2012 à l’Université du Maine, cet ouvrage expose à l’inverse la variété des rapports qu’entretiennent les acteurs musulmans avec la laïcité, dans toutes ses formulations. Cette variété de relations est ici envisagée dans le temps long et en différents espaces (Europe occidentale, Balkans, Proche-Orient, Afrique du Nord, Inde…), ec qui met à jour des perspectives originales et des débats méconnus en France. Les contributions rassemblées montrent ainsi combien la laïcité est un concept en mouvement, sujet à de nombreuses interprétations et mobilisé dans dans des perspectives variées. Ces infinies combinaisons intellectuelles et politiques entre musulmans et laïcité convaincront de la nécessité de cesser d’opposer terme à terme des concepts dont le sens est insaisissable hors de la parole des acteurs.

Amin Elias est docteur en histoire de l’Université du Maine et e l’Université Saint-Esprit de Kaslik-Liban, membre du CERHIO et du réseau DCIE.

Augustin Jomier est agrégé d’histoire et pensionnaire de la Fondation Thiers – CNRS. Doctorant en histoire à l’Université du Maine (CERHIO), il étudie le réformisme musulman parmi les populations ibadites d’Algérie au XXe siècle.

Anaïs-Trissa Khatchadourian est chercheur spécialisée dans l’étude du chiisme. Enseignantes à l’université de Montpellier III entre 2006 et 2009, elle prépare actuellement une thèse en histoire contemporaine à l’Université du Maine (CERHIO).

 

Enjeux identitaires en mutation – Europe et bassin méditerranéen

Les travaux réunis ici sont les fruits de deux rencontres entre chercheurs tunisiens et français: la première au Centre d’Etudes et de Recherches Economiques et Sociales de Tunis à Tunis en mai 2010 et la deuxième à la Maison des Sciences de l’Homme Ange Guépin à Nantes en juin 2011.

Le concept d’une « identité » nationale ou ethnique (et l’assimilation de l’une à l’autre) est bâti, en particulier au XIXe siècle en Europe, sur la base des histoires de « nations » dont on cherchait les origines dans l’antiquité. Certains des travaux réunis ici mettent en lumière les processus de constructions d’identités nationales au XIXe siècle, que ce soit l’idée les visions nationalistes de l’histoire française, ou la tension, dans la Tunisie du protectorat, entre identité « nationale » tunisienne, identités arabes ou musulmanes, et la réalité du protectorat français. Ce sont les moments d’implosion ou de démantèlement de grandes unités transnationales qui exige un travail sur des identités nationales soit nouvelles, soit anciennes mais remises au goût du jour et revêtues d’une importance accrue: la décolonisation, puis l’implosion de l’URSS ont donné lieu à de nouvelles constructions identitaires plus ou moins solides. Si en France comme en Tunisie des questions d' »identité » politique, nationale, religieuse, font l’objet d’interrogations et de polémiques, les essais réunis ici nous permettent de prendre du recul et de mettre ces phénomènes en perspective.

enjeux_identitaires_en_mutationJohn Tolan, Hassan El Annabi, Benaouda Lebdai, Franck Laurent, Günter Krause

L’enseignement islamique: entretien avec Hocine Kerzazi

Les cahiers de l’Islam, le samedi 17 mai 2014

« A  la suite du débat sur la thématique de l’enseignement de l’islam, co-organisé par les Cahiers de l’Islam, qui s’est tenu au salon Musulman du Bourget et dans lequel il est intervenu,  Hocine Kerzazi revient pour nous sur ce sujet au travers d’un interview.  »

 

Voir l’article dans son intégralité

20 mai 2014 2ème Journée d’Etude des Jeunes Chercheurs Américanistes de l’Institut des Amériques – Pôle Ouest

JE

 

Dans le cadre des activités du réseau des doctorants et jeunes chercheurs du Pôle Ouest de l’Institut des Amériques l’Université de Nantes organise le 20 mai 2014 la 2ème Journée d’Étude des Jeunes Chercheurs Américanistes de l’Institut des Amériques – Pôle Ouest

Le Réseau des Doctorants et des Jeunes Chercheurs de l’IDA Pôle Ouest s’est donné pour mission, dès sa création l’année passée, de participer au dynamisme de la recherche sur les Amériques en suscitant l’échange entre les jeunes chercheurs américanistes des universités du pôle régional Ouest de l’Institut des Amériques. La tenue de la première Journée d’Étude à Rennes en Mai 2013, consacrée à la présentation des travaux des doctorants, a démontré l’intérêt d’organiser une rencontre inter-universitaire et a encouragé le Réseau à proposer une seconde Journée d’Étude qui se tiendra à l’Université de Nantes le Mardi 20 Mai 2014.
Cette journée d’étude, dont l’objectif est de proposer un espace de dialogue théorique et méthodologique dans un cadre scientifique, est à vocation largement interdisciplinaire.

 Programme de la journée

Appel à com IDA mai 2014

La constitution tunisienne et l’enjeu de la liberté individuelle – Conférence mercredi 14 mai de 16h à 18h Université de Montréal

Dominique Avon, Université du Maine

L’Assemblée nationale tunisienne, élue pour un an en octobre 2011, a adopté les derniers articles d’une nouvelle constitution le 26 janvier 2014. Parti-mouvement largement vainqueur lors des élections législatives, Ennahda s’est attribué la réussite de ce résultat par la voix de son leader Rached Ghannouchi, une version immédiatement contestée par le principal parti de l’opposition Nidaa Tounes. Dans un contexte de crise économique et sociale profonde, le processus a été marqué par une recrudescence de la violence armée, des assassinats politiques, et une impasse de l’activité parlementaire qui a nécessité l’instauration d’une instance de « dialogue national » parrainée par quatre responsables de la société civile.

La problématique de la liberté individuelle et de ses déclinaisons comme la « liberté de conscience » ou la « liberté d’expression » a été, jusqu’au dernier jour, une pierre d’achoppement au sein de l’ANC. Elle illustre une double tension, qui est loin de se limiter au seul cas tunisien : celle du rapport à des objets considérés comme exogènes selon une perspective culturaliste ; celle du rapport à un noyau doctrinal réputé intangible selon une perspective essentialiste.

Dominique Avon est professeur d’Histoire à l’Université du Maine (Le Mans) et Visiting scholar at the University of Akron (Ohio), Il a enseigné en Egypte (1992-1994) et au Liban (2004-2005). Ses recherches portent sur le fait religieux contemporain, les courants d’idées et les intellectuels. Ses derniers ouvrages parus : Le Hezbollah (avec A.T. Khatchadourian), Seuil, 2010, Les religions monothéistes (années 1880-années 2000), Ellipses, 2009.

Comment enseigner l’Histoire – Cours dispensé par Amin Elias à Alexandrie du 26 au 29 mai 2014

Collège Saint-Marc – Alexandrie

Collège Saint-Gabriel – Alexandrie

Avec la collaboration de

La Communauté thématique

HEMED

Histoire euro-méditerranéenne

Organisent une formation pour les professeurs d’histoire

Comment enseigner l’Histoire

(Lundi 26 mai 2014/ Jeudi 29 mai 2014)

 

Préparée et animée par

Dr. Amin ELIAS

formation_professeurs_alexandrie_a-elias

 

Alexandrie – Egypte

2014

اليوم الأول: الاثنين 26 مايو 2014

مقارنة ما بين واقع تعليم التاريخ في مصر (وبعض الدول العربية) وفرنسا

 

الوقت

 

الموضوع: الموالفة بين تنويع المصادر والتركيز على الثوابت الوطنية

9.00- 9.30

تواصل وتعارف:

  • تقديم المدرِّب لنفسه
  • تقديم الأساتذة لأسمائهم ولوظائفهم

9.30- 10.00

  • عرض المدرِّب لتجربته الشخصية في تعليم التاريخ: لبنان وفرنسا كنموذَجَيْن (عرض power point).
  • عرض لنقاط التلاقي ونقاط التمايز في تعليم التاريخ ما بين الدول العربيّة ودول أوروبا

10.30-11.00

  • الطلب من الأساتذة أنفسهم عرض تجاربهم خلال حصص التاريخ
  • عرض نماذج من الحالات الواقعة مع التلاميذ (مصر نموذجاً)

11.00- 11.30

استراحة

11.30- 12.00

  • تمرين: استخلاص نقاط القوة والضعف في كل من مناهج التعليم في مصر ولبنان وفرنسا

 12.00- 12.30

  • عرض لكيفية الموالفة ما بين احترام الكتاب الرسمي المفروض من الحكومة المصريّة وتعدديّة المصادر في المعرفة التاريخيّة: التجربة الأورومتوسطيّة نموذجاً

http://hemed.univ-lemans.fr/index.html

12.30- 12.45

استراحة

12.45- 1.30

  • ·      خلاصة اليوم الأول: تنويع المصادر
  • ·      تطبيق تنويع المصادر: العمل من جهة على ترسيخ القيم التي يقول بها كتاب التاريخ الموحّد الرسمي:

–        « الوحدة الوطنيّة »

–        « التاريخ الواحد »

–        « الوعي القومي والوطني المصري »

–        « الهويّة المصريّة »

–        ومن جهة ثانية: إخراج التلاميذ من السرد القصصي أو التاريخ السياسي وتاريخ الحروب إلى تفتيح آفاقهم على:

–        التاريخ الاجتماعي

–        تاريخ المجتمع والناس العاديِّين

–        التاريخ الاقتصادي

–        التاريخ الفكري والثقافي

–        تاريخ الفن

–        تاريخ الحركات الشعبية

–        تاريخ الحضارات

–        تاريخ الأديان المقارن

ختام اليوم الأول

اليوم الثاني: الثلاثاء 27 مايو 2014

نقل التاريخ من مجرد مادة لمعرفة الحوادث إلى مادة ترتكز على منهجيَّة محدَّدة تثير من خلالها النقد والتحليل البنَّاء

الوقت

الموضوع:

تمارين على كيفيَّة الوصول إلى الحقيقة التاريخيَّة

9.00- 9.30

تقديم: أهميَّة إعمال النقد والتحليل وتنويع المصادر في الوصول إلى الحقيقة التاريخيَّة

9.30– 10.30

تطبيق: النقد التاريخي

  • عرض فيديو عن حرب السويس 1956
  • الانطلاق من العرض لمحاولة الوصول إلى الحقيقة التاريخيَّة حول حرب السويس 1956

10.30- 11.00

استراحة

11.00- 11.30

تقديم: أهميَّة الحريَّة الفكريَّة في الوصول إلى الحقيقة التاريخيَّة

  • ضرورة التعالي (أو أخذ مسافة) عن أيِّ انتماء أكان دينيّ أم طائفيّ أم فئويّ
  • إعمال المنطق في التحليل

11.30 – 12.15

تطبيق: العِلم في الحضارة الإسلاميَّة (أنظر كتاب الحضارة الإسلاميَّة وتاريخ العرب الحديث، الثانويَّة العامَّة… مقارنة مع في الشعر الجاهلي لطه حسين… وفيلم المصير ليوسف شاهين).

  • عرض أجزاء من فيلم المصير ليوسف شاهين؛ وتوزيع مقتطفات من كتاب في الشعر الجاهلي لطه حسين
  • تحديد: ما هو العلم على ضوء المعطيات الحديثة
  • لماذا توقَّف مثلاً تطوُّر « علم التاريخ »؟

12.15-12.30

استراحة

12.30 – 1.30

تقديم: عرض للأدوات وللآليَّات وللتقنيَّات الحديثة في تعليم التاريخ:

  • صور، كاريكاتور، صحف، مجلَّات، أفلام، مكتبات، متاحف، الوسائل السمع-بصريَّة، انترنت…
  • ضرورة المتابعة الدائمة لتطوُّر هذه التقنيَّات
  • إدخال المتعة والحماسة إلى العمل البحثيّ

خلاصة اليوم الثاني: التشديد على مفاهيم الحريَّة والنقدي العقلي في البحث التاريخي

 

ختام اليوم الثاني

اليوم الثالث: الأربعاء 28 مايو 2014

الوقت

الموضوع:

تمارين لتعليم التلامذة على تقنيَّات وأدوات البحث التاريخي (وسائل حيَّة)

9.00- 9.30

تقديم: كيفيَّة حَثّ التلامذة على البحث التاريخي، والمنهج الواجب اتِّباعه:

  • كيفيَّة الوصول إلى المعلومات، مادة البحث
  • اتِّخاذ مسافة عن الموضوع قيد البحث
  • إعمال المنطق
  • كيفيَّة العرض التسلسلي
  • كيفيَّة انتقاء الاشكاليَّة
  • كيفيَّة الوصول إلى الخلاصات في نهاية البحث

9.30 – 10.30

تمرين أول-حول حدث معيَّن: (عمل جماعي): الانطلاق من رسومات غرافيتي لعرض وتحليل مسبِّبات وأحداث ونتائج ثورة 25 يناير

10.30 – 11.00

استراحة

11.30– 1.00

تمرين ثانٍ- حول مفهوم معيَّن : (عمل جماعي): الانطلاق من مقتطفات من كتاب صموئيل هنتنغتون صدام الحضارات لتحليل معطيات هذا الكتاب وبالتالي تحليل ومناقشة ونقد مفهوم « الصراع بين الحضارات والأديان ».

1.00 – 1.30

الطلب من المتدرِّبين الأساتذة تحضير نموذج لحصَّة تعليم تاريخ أو جغرافيا بحسب الطُرُق المعروضة في الأيَّام الماضية على أنْ يعرضوها في اليوم التالي والأخير من الورشة

خلاصة اليوم الثالث: اعتماد المنهجيَّة العلميَّة في دراسة ومناقشة ونقد الأحداث والمفاهيم

 

ختام اليوم الثالث

اليوم الرابع: الخميس 29 مايو 2014

 

الوقت

الموضوع

9.00- 10.00

  • قيام قسم أوَّل من الأساتذة المتدرِّبين بعرْض (لمدة 10 أو 15 دقيقة) لنموذج حصَّة تعليم مستعملين التقنيَّات الحديثة أمام زملائه.
  • استفتاء آراء المتدرِّبين الآخرين وملاحظاتهم واقتراحاتهم حول نماذج بعضهم البعض.

10.00 – 10.30

استراحة

10.30- 11.30

  • قيام قسم ثانٍ من المتدرِّبين بعرْض (لمدة 10 أو 15 دقيقة) لنموذج حصَّة تعليم مستعملين التقنيات الحديثة أمام زملائه.
  • استفتاء آراء المتدرِّبين الآخرين وملاحظاتهم واقتراحاتهم حول نماذج بعضهم البعض.

11.30- 11.45

 

استراحة

11.45 – 1.00

  • ·      تقييم المتدربين للورشة التدريبية التي امتدت لأيام أربعة
  • ·      عرض لاقتراحاتهم وملاحظاتهم على هذه الورشة التدريبية

ختام اليوم الرابع

 

ختام الدورة التدريبية لعام 2014

 

 

formation_professeurs_alexandrie_a-elias

Religion & Résistance – 21&22 mars 2014 / MSH Ange-Guépin Nantes

Ce colloque se propose de poursuivre et d’approfondir la journée d’étude préparatoire du 29 novembre 2013 à Angers, organisée par l’équipe de recherche « religion et société » de l’UCO. On avait fait ce jour-là les rappels historiques nécessaires, les principales tentatives philosophico-théologiques de penser la résistance avaient été esquissées, le questionnement, voire la mise en question de la religion comme principe de résistance avait pris la figure concrète de la religion comme résistance au XXe siècle. Le « chiasme » du titre invite à présent les participant(e)s et le public à affronter aussi bien la résistance multiforme de la religion que la résistance, elle aussi multiforme, à la religion, jusqu’à la résistance même de Dieu (M. Blondel).

Voir programme détaillé ci-dessous

religion-resistance_prog

 

Religion, Sécularisation et Art

Cette thématique a donné lieu à l’organisation de nombreux évènements. Retrouvez les contenus sur notre centre de ressources

<a class= »button » href= »http://dcie.net/omeka-dcie/exhibits/show/religion–s–cularisation-et-ahttp:// »>

Dieu est mort mais l’ombre de ce spectre est de retour – comme la situation actuelle dans le monde le prouve. La question s’impose :

Comment s’y prendre ? Cet être absolu avait  tellement dérangé l’homme occidental à un moment donné de son histoire que ce dernier a essayé de se débarrasser de lui par une ruse. L’absolu semble être imbattable et indestructible par principe, et pour cette raison il a été dé-rangé ou, autrement dit, transformé dans la perspective d’une suppression des ses qualités dérangeantes.

Günter Krause

Europe des citoyens, citoyenneté européenne – 14;15 novembre, Université de Nantes – Vivre l’Europe! 16 novembre Lieu Unique – Les enregistrements

Vivre l’Europe!   image_affiche

Les enregistrements sur le site d’Euradionantes:

bouton_lien_cr_dcie

L’Europe et les citoyens au cœur de trois jours de débats, du 14 au 16 novembre 2013, à l’Université de Nantes et au Lieu Unique. Des prémices de cette citoyenneté aux obstacles sur le chemin d’une Europe plus citoyenne, 21 chercheurs et des dizaines de citoyens sont interrogés sur comment « Vivre l’Europe? » avec la Maison de l’Europe et l’Université de Nantes.

 

 

 

Programme Europe des citoyens

 

Mythe d’Abraham et laïcité – conférence 9 mars 2012

En posant la problématique abrahamique, les organisateurs de cette soirée-débat sont conscients du moment exceptionnel dans lequel le monde de langue arabe, majoritairement musulman et minoritairement chrétien, vit depuis le début de l’année 2011.

Une parole a été libérée, des revues ont été créées, des tabous sont levés comme le montre l’ampleur des débats autour du rôle de la société civile dans toutes ses composantes. Certains craignent, d’autres aspirent à l’établissement d’un nouveau pacte sociale différente. Cette tension n’épargne pas Israël où la controverse sur un projet de constitution laïque a tourné court en 2000.

A partir du « cas Abraham », il apparaît possible de fournir des outils de compréhension et d’analyse à différents niveaux: l’éducation, la culture, la politique et la géopolitique.

 

Vidéos des conférences sur notre centre de ressource

 

 

 

Testez votre citoyenneté en 30 questions – 23 mai – 18h30 Cité des Congrès

Toutes les productions liées à cet évènement ici

DCIE organise un test de citoyenneté « grandeur nature » qui sera suivi d’un débat, à l’occasion du 5e Forum mondial des droits de l’Homme.

118x175cm

À l’instar de plusieurs voisins européens qui avaient mis en place des tests de citoyenneté, la France a étudié, début 2012, la mise en place d’un examen similaire, comme préalable à la naturalisation.

Le test « grandeur nature » que nous proposons s’inspire des thématiques abordées par la France, l’Espagne et le Royaume-Uni et vise à sensibiliser un public francophone aux enjeux d’une telle procédure.

Nous vous invitons donc à vous mettre dans la situation d’un candidat à la naturalisation et à participer à un débat ouvert sur le sujet lors de la 5e édition du Forum mondial des droits de l’Homme.

 

Formulaire d’inscription

Plan d’accès

Contacter Grégoire Chauveau pour plus d’informations:

gregoire.chauveau@univ-nantes.fr  / 02 40 48 39 69

 

Le Dictionnaire des monothéismes – conférence-débat

Rendez-vous le lundi 7 octobre 2013 à la MSH Ange-Guépin à 18h pour la présentation de l’ouvrage par ses auteurs Cyrille Michon et Denis Moreau, avec la participation de Viviane Comerro- de Prémare

 Voir la vidéo de la conférence débat

Judaïsme, Christianisme, Islamcouverture

Pour le monde occidental des quinze derniers siècles, il n’y a de religion que celles qui renvoient à un Dieu unique et à sa Loi, révélée et rapportée dans un/des livres sacrés. Le judaïsme, puis le christianisme et enfin l’islam possèdent cette caractéristique. C’est ce qui justifie ce dictionnaire, concentré sur le contenu professé par chacun des trois monothéismes, à l’exclusion de leurs dimensions anthropologique et sociologique. Les 150 entrées sont donc conceptuelles, et permettent à la fois de comprendre les notions théologiques des trois monothéismes et de les comparer. Il peut s’agir de notions propres à chacun d’eux (comme Diaspora, Kabbale et Midrash, Église, Eucharistie et Rédemption, Califat, Djihad et Soufisme), communes à deux d’entre eux (comme Messie, Prédestination, Prêtre) ou encore aux trois (Péché, Providence, Loi, Ame, Prophète, Révélation, etc.). Elles traitent de ce qui est dit de Dieu ou du divin, de l’ensemble des contenus de croyance apportés par les enseignements ou doctrines et de leur évolution historique, et certaines (Aumône, Circoncision, Jeûne, etc.) renseignent sur les pratiques, rites et fêtes. On y trouvera peu d’articles constitués par un nom propre de lieu (hormis « Jérusalem ») ou de personnes, sauf lorsque ces dernières ont un contenu théologique (tels Abraham, Adam, David, Jésus, Mahomet, Marie, etc.).

Dir. : Cyrille Michon et Denis Moreau, professeurs de philosophie à l’université de Nantes.
Coll. : Elian Cuvillier (Faculté de théologie protestante de Montpellier), Vassa Conticello (CNRS) pour le christianisme ; Philipe Haddad (rabbin diplômé du Séminaire Israélite de France) et Jean-Rémi Alisse (essayiste, traducteur) pour le judaïsme ; Alfred-Louis de Prémare (professeur émérite à l’université de Provence Aix-Marseille) et Viviane Comerro (INALCO), pour l’islam.